• POUR LE COMPRENDRE

     

    Je suis loin dans ma tête

     

    et

     

    la distance,

     

    même à vol d’oiseau est considérable.

     

    Je suis

     

    loin,

     

    dans un autre temps,

     

    dans une autre ville,

     

    avec des souvenirs en haillons.

     

    Des choses

     

    qui

     

    parfois,

     

    trop souvent

     

    d’ailleurs,

     

    ont cet arôme de nostalgie.

     

    Je suis

     

    loin et je rajouterai au pluriel mes nostalgies :

     

    surtout quelque fille 

     

    croisée au hasard,

     

    quelque ville,

     

    quelque village

     

     

    j’ai

     

    habité.

     

    Tous ces endroits où je ne reviendrais plus ?

     

    Ces points de carte-photo-souvenirs,

     

     je me dis que c’était bien,

     

    que c’était bon,

     

    alors que

     

    je galérais.

     

     

    Marc

    http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/

     

    « DERNIER CHIC DU PARI EN SPIRALESAU CENTRE DE TOUJOURS »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    2
    Dimanche 24 Avril 2016 à 19:19

    Là, je me trouve tout con devant ton commentaire. J'ai du mal à y répondre, puisque ton message me devine. Tu as compris... et je t'en remercie très sincèrement. Je me permets de t'embrasser.

    1
    marie k
    Dimanche 24 Avril 2016 à 19:09


    Ces "souvenirs en haillons" habillent parfaitement la pensée.

    Je trouve dans ce dernier poème une respiration nouvelle..

    La mémoire est en route vers le désir du passé et pourtant

    l'utopie serait de larguer les amarres..

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :