• ISOLEMENT

    Ils s’appellent. Ils se sentent. Cela fait des années qu’ils se cherchent.

    De doute, on s’en doute, toujours ailleurs, comme si ce n’était pas un hasard.

    Des choses s’enchaînent et se déchaînent des paradis de leurs sens,

    Extrêmes, sans interdit de sens, comblent le vide.

    Ils se hurlent des nuits aux bûchers de leur âme, comme une épingle ferait éclater l’esprit.

    Cette douleur qui se répercute au fil des nerfs, écartelez nous des cieux,

    Ô ! Notre Terre.

    La soif canicule leurs déserts relatifs, atomise des corps exclusifs,

    déchirures.

    Avortés d’un jardin en voluptances, ils sont morts les enfants solitaires.

     

    Marc

    http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/

    « CRITIQUESNOUS »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :