• IMAGINER LA SCENE

     

    J'ai imaginé la scène autant de fois que l'on ne pourrait compter. L'appartement; un coup d'oeil plus qu'appuyé pour chaque pièce. Essayer de ne pas faire grincer le parquet, écouter la nuit de la rue, ce sera de nuit. Peut-être le clocher de l'église sonnera par hasard à ce moment là et ? j'écouterai toutes les heures qui ont défilé ici. Dans la chambre, une dernière fois, je te regarderai dormir, une dernière fois m'assurer que tu respires, comme une dernière inquiétude et ? dans la cuisine, celle de tes petits plats mitonnés durant toutes ces années, je griffonnerai un petit mot comme une excuse pour résumer en une phrase; passé le couloir et ? fermant doucement la porte d'entrée, pourquoi je suis parti :

    "Sois heureuse, je n'ai jamais été là"

     

    Marc

    « MES NUITSEN OBSERVATION »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :